phone
+33 3 62 61 38 60
contacter
partenaires
Témoignages
Quelques-uns de nos témoignages clients
CUTERA France – Dynamics NAV sur Azure
cloud  -  erp  -   01/10/2014

« Avec notre management entièrement US, le Cloud est une clé pour notre croissance »

Patrick Charlier
Responsable administratif et financier, Cutera France

Certaines entreprises se lancent en Asie à partir de la France. D’autres font de même… en s’installant dans l’Hexagone depuis l’étranger. Leur point commun : profiter aujourd’hui des facilités offertes par le Cloud pour permettre ces développements loin de leurs terres historiques.

Qui sont Cutera et Cutera France ?

Cutera est un spécialiste américain des lasers à usages médicaux, notamment dans les domaines de la dermatologie et de l’esthétique. C’est un univers très pointu et innovant, au sein duquel seules quelques sociétés sont positionnées et où tous les pratiquants comparent la qualité des produits concurrents avec soin. Ce milieu fermé fait qu’il existe une dynamique forte pour attaquer de nouvelles spécialités, comme le détatouage – jusqu’alors anecdotique – et de nouveaux marchés nationaux. Historiquement, Cutera s’appuyait sur des revendeurs pour assurer sa présence dans le monde entier. Plus récemment, en France ou au Japon, la société a décidé de créer de véritables filiales. L’objectif étant d’avoir une excellente réactivité, une présence plus pointue et une forte capacité d’adaptation. Rien qu’en France, il est en effet nécessaire d’assurer la capacité d’action de l’entreprise sur pas moins de 60 événements professionnels chaque année. Créée au départ autour d’une seule personne, Cutera France s’est rapidement développée et compte aujourd’hui 10 collaborateurs aux profils variés(1).

Qu’est-ce qui vous différencie des autres PME françaises ?

La stratégie de Cutera en matière de filiales est de développer les activités et les recrutements locaux. L’enjeu n’est pas si différent de celui des entreprises françaises qui profitent de leur évolution numérique pour s’installer à l’international. Le but est d’arriver à accompagner une forte croissance des activités. En cela, nous sommes confrontés aux mêmes contraintes que les autres PME : ressources, temps, équipements… Jusqu’à mon recrutement, en novembre 2013, les questions comptables étaient également attribuées à un cabinet extérieur, comme le font beaucoup de petites sociétés françaises. La principale différence pour Cutera France est que nos liens avec les Etats-Unis sont extrêmement forts. Nous n’avons par exemple pas de general manager France / directeur de filiale, contrairement à beaucoup de filiales. Dans le même ordre d’idée, je reporte directement à la directrice financière qui est basée à Brisbane, en Californie. Nous devons donc conjuguer notre réalité quotidienne de PME avec le suivi et les attentes d’une structure beaucoup plus importante, côtée au Nasdaq depuis 2004… et distante.

Est-ce là qu’entre en jeu le Cloud ?

Avec notre management direct entièrement basé aux Etats-Unis, le Cloud est en effet une clé pour assurer notre croissance. Maîtriser le développement d’une activité à l’étranger demande entre autre un suivi et des reportings permanents, très précis. Cela rendait notamment l’externalisation de la comptabilité très difficile.

Comment avez-vous changé concrètement ?

J’ai été recruté pour reprendre en main les sujets administratifs, comptables et financiers. Notre principal enjeu, toujours dans une optique de PME en croissance, était d’aller vite. La pression pour transformer notre fonctionnement au quotidien était très forte : il nous fallait reprendre les comptes et mettre en place notre nouveau lien avec les Etats-Unis, et l’outil de gestion ad-hoc, entre janvier et février 2014. La plupart des ERP ne couvraient pas assez précisément nos besoins en comptabilité analytique et d’autres étaient vraiment trop lourds et imposants pour notre dynamique. L’approche Cloud avec Microsoft Dynamics NAV fournie par Jalix, nous a permis de régler le sujet en moins d’un mois.

Un déploiement « express » était-il le seul enjeu ?

La nature de notre gestion, en tant que PME en lien avec la Californie, amenait beaucoup d’autres questions. Il nous fallait tout d’abord une approche multilingue pour notre outil, avec une « traduction » automatique des spécificités comptables françaises en éléments que pouvait prendre en compte une directrice financière américaine. Le tout en restant dans une très grande simplicité d’usage, pour appuyer un suivi quotidien. L’outil devait aussi être capable de regrouper le plan comptable français et les comptes en US GAAP. A ce titre, l’enjeu Cloud était également de pouvoir s’affranchir du décalage horaire (9h avec la côte Ouest des Etats-Unis) qui gêne habituellement la communication par téléphone et e-mail des collaborateurs distants. Ma manager Controller Europe et Japon peut consulter en anglais NAV et avoir des réponses pendant sa journée.
Enfin, de façon très pragmatique pour notre développement, le Cloud nous affranchit de tout ce qui relève de la sauvegarde, des serveurs et de la maintenance dans nos locaux de Lieusaint (Seine-et-Marne, Ndr). C’est un vrai facilitateur pour une PME de notre taille : notre informatique peut se consacrer à des tâches plus importantes. Elle a d’ailleurs poursuivi la démarche en nous dévoilant, un trimestre plus tard, une fonction de stockage et partage elle-aussi dans le Cloud.

Et concernant votre travail quotidien ?

L’usage est complètement transparent : j’ai un ordinateur portable et juste besoin d’une connexion internet pour faire mon travail. Cela a été une grande source de confort sur les mois qui ont suivi mon arrivée, où j’ai souvent dû travailler également depuis mon domicile. Encore aujourd’hui, il m’est facile de commencer ma journée très tôt de chez moi, puis d’amener mes enfants à l’école ou au centre de loisir, avant de rejoindre l’entreprise. C’est une souplesse d’organisation appréciable pour une petite structure comme la nôtre. La personne en charge de la préparation de la facturation client dans NAV a aussi cette souplesse par le Cloud : une facturation client urgente peut se faire sans être en même temps au bureau. L’ensemble de ces avantages a séduit à la fois Cutera US et Cutera France. Notre recherche de logiciel/fournisseur a duré de mi-novembre à mi-février, seul le mois de janvier a dû être traité 2 fois, dans l’ancien logiciel du cabinet comptable de Paris La Défense et dans Microsoft Dynamics NAV, par le biais de Jalix. Si nous avions dû faire de même, il y a 5 ou 10 ans, sans le Cloud, il nous aurait fallu fournir au moins le double du travail, prolonger les délais de mise en place, peut-être fonctionner avec deux logiciels en parallèle, choisir et installer un serveur spécifique pour les sauvegardes… Et entre la recherche et le déploiement de l’outil lui-même, je pense qu’au moins un an se serait écoulé au final.

(1) 3 profils techniques, 1 manager commercial France, 3 commerciaux, 1 assistante maintenance / administration des ventes, 1 responsable marketing et 1 responsable administratif et financier.

CUTERA FRANCE
Activité : Cutera France est une filiale du spécialiste des lasers à usage médical, Cutera. Créée en 1998, elle assure la présence de la marque mondiale sur le marché français et auprès des professionnels de la dermatologie et de l’esthétique.
Effectifs : 10 salariés
Chiffre d’affaires : 3 millions d’euros (2013)
Source : Cutera France
archive
Contactez-nous






Conformément à la loi « informatique et libertés » du 6 janvier 1978 modifiée en 2004, vous bénéficiez d’un droit d’accès et de rectification aux informations qui vous concernent, que vous pouvez exercer en nous contactant.